SNEJ

snej-rvb.jpg

Le SNEJ (Section Normale des Etudes Juives) est le programme de l'Alliance Israélite Universelle portant l’ambition d'assurer une formation juive de qualité, ouverte et exigeante à des étudiants diplômés de l'enseignement supérieur ou à de jeunes actifs. Par un programme qui aborde toutes les facettes du judaïsme, il s’agit de nourrir un intérêt pour l'étude juive et de susciter un engagement dans la société. En conservant l’intention initiale d’offrir - dans l’Esprit de l’Alliance (et de l’article 2 des Statuts de 2005) - à des jeunes gens une formation qui ait pour objet non la fabrique d’une judéité « idéologique », mais la transmission d’une « érudition spirituelle » qui éveille et nourrit l’âme juive.

La Section Normale des Etudes Juives est ouverte à des jeunes professionnels et à des étudiants de 18 à 30 ans, qui témoignent d'un réel intérêt pour le Judaïsme et pour sa perpétuation, et se sentent concernés par les grands débats du monde juif.

La Section Normale des Etudes Juives est un programme sur deux ans, qui comprend trois systèmes de formation :

Snej_1.jpg

Des cours réguliers (6h par semaine sur 20 semaines par an) soit 40 semaines sur deux années.

Des journées en continu (« Shabbat Plein » ou séminaire d’études à l’étranger) du vendredi soir au dimanche milieu d’après-midi (2 par année, soit 4 dans le cursus).

Une « Université d’été » qui permet de proposer un Diplôme consistant de validation des connaissances acquises (Une quinzaine de jours en campus universitaire en France ou si possible en Israël).

Modalités et admission au SNEJ

Le recrutement des années précédentes a permis la constitution d'un groupe homogène mais réunissant toutefois des jeunes venant d'horizons différents et ayant des approches différenciées du Judaïsme. Chaque promotion comprend des étudiants de première année et des étudiants de seconde année.

snej_0.jpg

Les cours ont lieu les lundis et jeudi, de 19H30 à 22H30, avec une pause où une collation est servie. Les enseignements sont donnés au Centre Alliance Edmond J. Safra, 6 bis rue Michel Ange, Paris 16èm

 

Le recrutement est ouvert du mois d’avril à octobre, pour un début des cours en novembre.

Pour postuler, il faut nous envoyer un CV, une lettre de motivation expliquant votre démarche par mail à snej[at]aiu.org ou à l’adresse suivante : Inscription SNEJ / AIU - 45, rue La Bruyère - 75009 Paris.

Information et admission au programme : snej[at]aiu.org

 

Témoignages

« J’ai terminé mon cursus au SNEJ il y a six mois. Fort de ce recul je suis convaincu que le SNEJ m’a permis d’enrichir et d’élargir la grille de lecture de mon judaïsme. Il m’a donné des clefs afin de me faire avancer dans l’étude, c’est pourquoi j’en suis très reconnaissant à l’Alliance de délivrer un programme aussi unique (audience, matières, cadre, pédagogie, etc.) »

« Le SNEJ m’a beaucoup apporté dans ma vie personnelle. Le groupe m’a beaucoup aidé également à répondre à mes questionnements intérieurs sur la responsabilité de notre héritage juif. La rencontre avec des professeurs ouverts d’esprit, philosophes, écrivains, littéraires m’ont également conforté sur l’approche pluridisciplinaire, riche et intellectuelle qu’on peut se faire du judaïsme sans oublier l’étude de la Thora. Je tiens à remercier le SNEJ pour m’avoir réconciliée avec l’étude des textes, de la Thora, du Talmud qui se doit d’être dans le questionnement incessant, dans la remise en question des textes et de soi. »

“J'ai appris qu'il existe une autre communauté juive en France, chez qui l'apprentissage et l'échange étaient essentiels. Je me sens bien au sein de ce groupe et j'ai appris beaucoup sur chacun, sur les origines et le parcours de chacun et de leurs familles. Je crois que la diversité du groupe en elle-même est une leçon sur l'histoire de la diaspora. Les cours m'apportent énormément. Je me sens privilégiée d'avoir accès au contenu, aux ressources et aux échanges qu'ils offrent. Les professeurs ont à la fois un immense savoir à partager et une grande humilité et je pense que cela est rare et contribue au cadre très particulier des cours du SNEJ.”

 « Le Snej m’a permis de faire revivre une partie de mon identité, une partie qui avait été laissée à l’abandon. J’avais besoin d’un cadre académique rigoureux, de professeurs reconnus dans le système universitaire classique, pour accepter de faire ce chemin de retour aux sources. C’est une chance d’avoir pu croiser autant de profils différents, dans un cadre aussi tolérant et accueillant. »  

Les cours et les conférences abordent des aspects très différents du Judaïsme et font intervenir des enseignants ayant eux-mêmes des approches variées.

Programme 2015-2016

Les enseignements s’articulent sur trois axes : 

1. Les fondamentaux

  • Bible et Midrash : étude sur textes et méthodes d’exégèse traditionnelle. Enseignants : Armand Abécassis, philosophe et écrivain, Muriel Toledano,
 psychologue et enseignante au Beth Hamidrach
  • Talmud : Introduction à la littérature rabbinique et à l'élaboration de la loi
. Enseignants Jérôme Benarrosch, talmudiste., Emmanuel Bloch, avocat, ancien élève de la Yechiva Ohr Somayach aux Etats-Unis, et du kollel de Genève.
  • Philosophie et pensée juive : 
Il s’agit d’un parcours d’introduction de Philon d’Alexandrie à Lévinas, en passant par Maïmonide, Gersonide,  Nahmanide, Le Maharal de Prague, H. de Volozhine, M. Mendelssohn, E. Benamozegh, H. Cohen, F. Rosenzweig, W. Benjamin, M. Buber, S. Freud, le Rav Kook, T. Adorno, M. Horkheimer, L. Strauss, E. Bloch, H. Jonas, G. Anders, etc. Enseignant :
 Dan Arbib, professeur agrégé  et docteur en philosophie
  • Histoire du monde juif : du Judaïsme antique (ses grandes périodes mais aussi l’évocation de ses courants variés et schismes), l’histoire des Diasporas (constitution des mondes séfarades et ashkénazes, miettes indiennes, chinoises, éthiopiennes, d’Oural), l’histoire des Juifs en France (de l’époque romaine à la cinquième république), l’Histoire de l’Alliance et des Sionismes, à l’évocation d’autres mouvements politiques et culturels juifs (le Bund par exemple, etc.). Enseignants Philippe Boukara,
 coordinateur de la formation Mémorial de la Shoah et enseignant à l'IEP de Paris, Denis Charbit, maître de conférences au département de Sociologie, Sciences Politiques et Communication à l'Université Ouverte d'Israël

2. Arts et Littératures

  • Littératures : Depuis les poèmes bibliques, Livre de Job, Les Psaumes, Kohelet, les poésies médiévales, jusqu’aux œuvres des littératures modernes et contemporaines en diaspora et en Israël (Claude Vigée, Yehuda Amihaï, Paul Celan, etc.) ​Enseignant : 
Philippe Zard, 
professeur de littérature moderne à Paris X.
  • Arts graphiques : depuis le Temple, le style des synagogues, l’art synagogal, jusqu’à Chagall, Rothko, etc. Arts musicaux, depuis les cantillations antiques, chants de synagogues, compositeurs symphoniques (de F. Mendelssohn à Steve Reich, en passant par A. Schönberg) musiques populaires (klezmer, rebetiko, « arabo andalouse », etc.) jusqu’au jazz contemporain. Arts de scènes : théâtres, chorégraphies, cinématographes. Enseignants :
 Samuel Blumenfeld, 
journaliste cinéma au Monde, Hervé Roten, 
Directeur du Centre des Musiques Juives, Nathalie Hazan, conservatrice au Musée d’Art et d’Histoire Juive

3. Actualités et Mondes Contemporains

  • Philosophie politique, éthique, psychanalyse. Enseignant : Gérard Rabinovitch : philosophe, sociologue, et directeur de l’Institut européen Emmanuel Lévinas.
  • Communication et MediaEnseignant Daniel Dayan, 
anthropologue, sociologue, Professeur à l’IEP de Paris.
  • Démocraties et Systèmes Politiques Contemporains. Enseignant: Paul Zawadzki, 
maître de conférences à Paris I, et chercheur associé au CNRS.
  • Enjeux Ethiques de la Science. Enseignante: Monette Vaquin, 
Psychanalyste, Membre de la Commission d'Ethique biomédicales du Consistoire Israélite de Paris
.

 

Mémoire de fin d'études 

Durant la deuxième année d'étude, chaque étudiant doit faire un travail de recherche qui donne lieu à la rédaction d'un mémoire ou à une création artistique, littéraire, ou audiovisuelle. 
Le thème de ce travail de recherche est choisi par l'étudiant avec l'accord des responsables du Snej. L'évolution du travail est suivie par un "tuteur" choisi par l'étudiant. Le mémoire de recherche fait l'objet d'une soutenance à la fin de la deuxième année, qui conditionne l'obtention du diplôme de fin d'études.

À titre indicatif, voici quelques thèmes de recherche présentés les années précédentes :

  • Le judaïsme et la pédagogie : "Éduque ton enfant selon son chemin".
  • La liturgie juive traditionnelle
  • Du chant féminin au féminin dans le chant
  • "N'humilie pas l'étranger, car toi aussi tu as été étranger en terre d'Egypte, ni l'opprimé, ni la veuve, ni l'orphelin" : étude d'un verset biblique
  • L'apport de la tradition juive à la réflexion bioéthique
  • Yeshayahou Leibowitz : de la pensée religieuse à la pensée politique

Le SNEJ, c’est d’abord une vie de groupe d’études mais aussi de partage à travers un large programme d’activités initiées et conduites par et avec les participants, telles que :

Chabbath plein

IMG_0377.JPG

Au Centre Edmond J. Safra, autour des cours d’Armand Abécassis et de la communauté des jeunes, les « Chabbaths pleins » sont organisés avec hébergement et cours dispensés toute la journée. L’implication des élèves du Snej dans la communauté de l’Enio s’inscrit dans la transmission de valeurs chères à l’Alliance de ses anciens élèves à ses nouveaux élèves.

Fêtes et commémorations

La célébration des fêtes est l’occasion d’inscrire le temps de l’étude du SNEJ dans le calendrier juif. Dîner au Centre Edmond J. Safra organisé pour Pourim, « Shabbat plein » à l’occasion de Hannouka et de Pessah.

Sorties culturelles

Des sorties en groupe, au théâtre, au concert, au cinéma, au musée, sont proposées en cours d’année, en lien avec les thématiques des enseignements dispensés.

Découverte et liens avec les communautés Juives de France et d’Europe et avec Israël

Le Snej ambitionne de former une jeunesse capable de prendre ses responsabilités dans le monde qui vient. C’est pourquoi une attention toute particulière est donnée aux contacts et voyages de découverte et de construction de liens avec les communautés juives de France et d’Europe et avec Israël, s’imprégner de leurs ressources et partager les questionnements.

IMG_0276.JPG

Les étudiants du Snej se sont déjà rendus à Rome, Strasbourg, Troyes, Stockholm, Anvers, Prague, Casablanca, Israël…

Armand Abécassis et les élèves du SNEJ avec le Cardinal Tauran, au Vatican

 

Créé en 1981 à l’initiative du président Jules Braunschvig, le SNEJ est un programme de l’Alliance israélite universelle, inscrit dans le Projet Alliance actualisé en 2010 par le président Marc Eisenberg et les instances de l’AIU. Les enseignements ainsi qu’un soutien aux programmes d’activités de groupe sont dispensés avec le soutien de philanthropes et de partenaires de l’AIU.

 

Directrice général de l’AIU
Ilana Cicurel

Direction académique
Armand Abecassis, directeur des études juives
Gérard Rabinovitch, directeur des enseignements universitaires
 

Back to top