Le traitement de l’identité juive dans la littérature française des XIXe et XXe siècles.

Date
Mercredi 15 Mai 2019
Heure
19h00
Adresse
6 bis rue michel ange
Période d'inscription
19/03/2019 - 12/06/2019
Nom de l'organisateur
Alliance israélite universelle

Le traitement de l’identité juive dans la littérature française des XIXe et XXe siècles.

Fanny Arama

Il s’agira au cours de ce cycle de se pencher sur le traitement de la figure du Juif et de l’identité juive dans des textes de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle en France, à un moment où l’Affaire Dreyfus crispe l’opinion publique et produit ID.jpgune concurrence des représentations dans le champ littéraire. L’œuvre de deux auteurs seront étudiées dans cette perspective. D’une part, celle de Marcel Proust (1871-1922), auteur de La Recherche du temps perdu, œuvre au sein de laquelle la présence de si nombreux personnages juifs détonne par rapport aux autres fresques sociales de la littérature française du début du XXe siècle. D’autre part, une œuvre méconnue et objet de nombreux malentendus dus à son caractère hybride, Le Salut par les Juifs (1892) de Léon Bloy (1846-1917). Romancier, pamphlétaire, essayiste catholique de la seconde moitié du XIXe siècle, Bloy affirme très tôt son intérêt pour la « colossale question d’Israël ». La genèse de l’œuvre sera déroulée, avant d’en étudier son contenu et sa réception, pour en comprendre les enjeux polémique et artistique. Est-elle vraiment une réponse « philosémite » à La France Juive d’Édouard Drumont, parue quelques années plus tôt, comme le soutint Bernard Lazare ?

Fanny Arama est diplômée de Sciences Po Paris (2002-2007) et agrégée de Lettres modernes. Elle a enseigné trois ans comme professeur de français au collège et au lycée et travaille à présent sur une thèse intitulée « Écrire pour braver : enjeux littéraires de l’écriture polémique dans l’œuvre de Jules Barbey d’Aurevilly et de Léon Bloy (1848-1917) » sous la direction de Paule Petitier (Université Paris-Diderot).

Ses recherches actuelles portent sur les « affaires » et les scandales politico-culturels de la fin du XIXe siècle (dont l’affaire Dreyfus), leur traitement médiatique et littéraire, l’écriture polémique, la violence verbale et la résurgence du sacré dans la littérature française de la seconde moitié du XIXème siècle.

4 cours : 15, 22 mai ; 5, 12 juin

PAF : 30€ le cycle

S'inscrire

Retour à la liste d'évènements

Haut de page